Construire ou nuire à vos relations ?

Prenez conscience de votre communication
Pour de meilleures relations!

Article invité par : Nathalie Parent

Bien communiquer et savoir vous faire entendre n’est pas inné. Vous communiquez depuis votre naissance et de différentes façons mais ces façons sont-elles constructives ou nuisibles pour vos relations ? Chacun de vous avez gardé des plus ou moins bonnes habitudes de communication qui remontent à votre enfance et qui aiderait à vous défaire. Mais pour ce faire, il faut d’abord que vous en soyez conscient… l’êtes-vous ?

Quand les gens communiquent, il arrive que les messages verbaux et non verbaux soient contradictoires.
Dans ces moments, c’est la signification non verbale qui est retenue ; le comportement non verbal, c’est-à-dire la manière de transmettre le message, bien que plus subtil, capte davantage l’inconscient de l’interlocuteur et il est mieux retenu par sa mémoire. Vos mots traduisent ce que votre cerveau rationnel pense alors que votre attitude et vos comportements expriment vos sentiments profonds, votre cerveau émotionnel. De là l’importance d’être cohérent entre ce que vous dites et ce que vous ressentez. Il est préférable par exemple de dire à une personne qui vous pose une question avec insistance, le moment où vous pourrez lui donner votre réponse, tout en réalisant pour vous-même que cette attitude vous met de la pression et vous irrite.

 

Ainsi, la communication se passe souvent de façon spontanée et inconsciente, autant dans le contenu verbal que non verbal.

.

Pour améliorer vos relations et communiquer de façon constructive, il faut tout d’abord en être conscient, réaliser de quelle façon vous entrez en relation avec les autres et comment vous utilisez les moyens propres à la communication. Par la suite, il est plus facile de l’améliorer et d’utiliser d’autres moyens existants. Je vous propose un exercice de réflexion sur le sujet

.
Exercice de réflexion et prise de conscience sur votre communication

L’exercice qui suit est un moyen de réflexion sur vous-même, vos relations et votre communication. Vous devez penser à votre façon d’être et de communiquer, d’un point de vue global, depuis les six dernier mois et répondre aux affirmations qui suivent. Indiquer le chiffre correspondant.
Il s’agit de répondre en vous percevant à travers vos relations professionnelles (avec un client ou un collègue) et dans vos relations personnelles (ami intime, conjoint, famille), en deux colonnes distinctes.

.
Presque jamais Parfois Souvent Très souvent 0 1 2 3

.
a) J’écoute plus que je parle.
b) Je laisse l’autre s’expliquer lui-même sans intervenir à sa place.
c) Quand il exprime son propre point de vue, je suis attentif et j’écoute.
d) Je le laisse compléter ses phrases sans l’interrompre.
e) J’écoute l’autre d’une façon positive, sans prévoir ce qu’il va dire ni jugement.

f) Pour mieux comprendre ce qu’il ressent ou ce qu’il pense, je vérifie ou je demande des explications.
g) Je vérifie si j’ai bien compris ce que l’autre a dit sans interpréter à l’avance.
h) Je vérifie et m’assure que l’autre a bien compris ce que j’ai dit.
i) J’utilise mon non verbal (expression faciale, mouvement de la tête, ton de voix…) pour signifier à l’autre ma compréhension ou pour l’interroger.
j) L’autre confirme que ce que j’ai reformulé dans mes mots était bien ce qu’il avait exprimé.

k) Je dis ce que je pense vraiment.
l) J’assume entièrement ce que je dis.
m) Je dis ce que je pense d’une façon ferme quand il s’agit de choses importantes et que c’est approprié.
n) Lors d’une discussion, je n’ai pas tendance à changer de sujet et parler d’autres choses.
o) Je parle directement de ce que je pense et ressens au moment où ça se présente.
p) Je pose des questions honnêtes et directes, sans rien cacher.
q) Je dis ce que je ressens vraiment.
r) Quand l’autre fait des choses pour moi, je lui exprime mon appréciation.
s) Je dis des choses positives sur l’autre et je l’encourage pour les choses que je sais qu’il est capable de faire.
t) Je dis des choses pour lui exprimer qu’il est important pour moi.

u) Quand je ne suis pas d’accord, je le dis ouvertement et honnêtement avec calme.
v) Lors d’un désaccord avec l’autre, je reconnais que son point de vue a du sens pour lui.
w) Lorsque je suis d’accord avec l’autre, je le dis honnêtement.
x) Je vérifie les besoins de l’autre et les respecte.
y) Je lui exprime verbalement que je veux connaître ses sentiments et ses opinions et que je les respecte.
z) Je reconnais et le dis verbalement à l’autre lorsque je suis dans l’erreur face à lui.

Analyse des résultats :

Voici donc un départ pour une réflexion sur vos points forts ou à travailler en communication en ce qui concerne l’écoute, la vérification, la considération pour l’autre et votre facilité d’expression.

.
Et ce, dans votre vie personnelle et professionnelle car il peut y avoir une différence entre les deux résultats. Ainsi, vous pourriez questionner ces différences ou ressemblances dans les deux sphères de votre vie (personnelle et professionnelle).

.
Dans un premier temps, calculer le total pour chacun des items. Puis, vous additionnez le résultat de la colonne professionnelle et la colonne personnelle, ce qui vous donne un total pour un item (dont l’écoute, etc.). Par la suite, vous pouvez placer ce total en pourcentage (ex : écoute = 25/30, soit 12 points dans la vie professionnelle, 13 points dans la vie personnelles qui donne un total de 25 points, 25 divisé par 30 multiplié par 100 donne 83 % de la capacité d’écoute). Vous pouvez analyser les résultats en regardant seulement les points sur 15 ou le total ou les pourcentages.

.
Relations professionnelles, Relations personnelles, Total.

1. Écoute /15 /15 /30
Items: a, b, c, d, e %
2. Vérification /15 /15 /30
Items: f, g, h, i, j %
3. Expression /30 /30 /60
Items : k à t %
4. Considération pour l’autre /15 /15 /30
Items : u, v, w, x, y, z %

.

1) Alors, quels sont vos forces et vos points à améliorer entre l’écoute, la vérification, votre expression et la considération pour l’autre ?

2) Est-ce plus facile pour vous dans vos relations personnelles ou professionnelles ?

3) Est-ce que ces résultats vous ressemblent ?

4) Que proposez-vous pour améliorer vos attitudes plus faibles ?

5) Y a-t-il des raisons qui font que ces attitudes sont déficitaires ?

 

Mme-Parent-2e

 

 

 

.

Nathalie Parent, psychologue, auteure et chargée de cours à l’Université Laval, (Québec)

Ce qui m'amène à écrire sur PuissantsContacts ?
- L'intérêt pour les bénéfices de bien communiquer.
- Le goût pour les relations de qualités.
- L’envie de défaire certaines idées restrictives et d’en proposer de puissantes en ce qui touche aux communications interpersonnelles.
- J’approfondis en particulier l'assertivité et la communication efficace.

Je ne suis ni spécialiste ni expert. Je développe, j’évolue et je partage du savoir faire, de l’expérience et du savoir être.

J’ai à mon compte quelques années d'études en psycho et en sexo, de nombreuses autres à travailler en vente et maintenant 5 années à évoluer dans le domaine des communications interpersonnelles.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire